Trésors nationaux

En vertu d’une loi de 1950, le gouvernement japonais accorde à quelques très rares personnalités détentrices d’un savoir et d’une compétence culturelle et artistique exceptionnels et inestimables, le statut vénéré de “Trésor National Vivant “.

En quoi notre pays dépasse largement le Japon ? Comptons bien, en ne considérant que les plus honnêtes d’entre eux ( il en existe…)
1- 128 députés en activité vissés à vie à leur fauteuil, à qui nous assurons ,sous formes diverses ,un train de vie de sénateur romain, transmissible à leur veuve jusqu’à son dernier souffle et à leurs enfants jusqu’à l’âge de 25 ans.
2- 24 à…ministres,  ceux-là à vissage alternatif, mais membres à vie d’une confrérie qui se reconnaissent entre eux dans les lieux publics d’un clin d’œil de connivence et d’un sourire en coin qui disent : “on les a bien eus, hein? !…”

Ces intouchables, nos Trésors Nationaux Vivants à nous, qui brillent surtout par une insondable et très inestimable médiocrité, nous les reconnaissons, nous, à leurs tronches patibulaires et à cet air de repris de justice-nés qu’ils affichent le soir à la télé, à l’heure de nous faire vomir notre dîner.

Les sourcils froncés, le doigt levé, ils éructent leurs insanités et frémissent d’indignation de voir le vulgaire petit peuple discuter le moindre oukaze de leur chef vénéré.

Arrivés au pouvoir les pieds nus et des trous dans le fond de la culotte, puant encore le taudis de leur naissance, ils termineront tous leur vie, avec un peu de doigté, en patriarches honorés de familles nombreuses dont ils auront assuré la prospérité jusqu’à la treizième génération ( et davantage pour les plus malins…).
Une ignorance encyclopédique et une belle flexibilité morale sont, pour ces arrivistes, des qualités très désirables.

Il faut souligner qu’à part les noms d’oiseaux dont on les affuble généralement ( voleurs, violeurs, assassins, vendus, traîtres, etc.) et que tout un peuple se répète en boucle le soir au lit pour mieux dormir ( dans le même but les politiques, eux, préférant compter les moutons qui les ont élus), leur plus juste définition est celle de “médiocres”.

Car la médiocrité , la belle, celle à front de taureau, n’est pas donnée à tout le monde ; il y faut une forme de génie.
D’où le statut à vie que nous octroyons à nos vénérables à nous, de Trésors Nationaux Libanais Vivants ( TNLV pour les intimes).

La plume

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: