A quoi pense le juge Bitar ? Sandra Khawam

Il est du droit et devoir de ce peuple de réclamer que Justice soit rendue. C’est un dû que rien ni personne ne peut contester.
Le système judiciaire doit rester indépendant et toute intervention de quiconque sur les décisions du juge qui mène l’enquête sont une atteinte à un des piliers fondamentaux d’un Etat fortement ébranlé et en faillite économique, politique et morale.
Ceci étant posé, il n’en demeure pas moins des zones d’ombres et des questions que le citoyen est en droit de se poser.

1- Qu’est-il advenu des menaces de M.Safa à l’encontre du juge Bitar? A t-il pris les mesures nécessaires à l’encontre de cette effraction grave?

2- Il est libre bien sûr de convoquer pour audition qui il entend et dans l’ordre qui lui semble bon mais pourquoi ne pas commencer par ceux qui ont fait entrer le nitrate au port? Et pourquoi ne pas auditionner les hautes autorités qui ont reconnu publiquement avoir reçu une notification quelques jours auparavant au sujet de matières hautement explosives entreposées au port ?

3- Le liban étant ce qu’il est, il semble assez intrigant surtout après les enquêtes non abouties de tous les assassinats et catastrophes sans exception, de se lancer dans des auditions et mandats d’arrêt aussi délicats,  dans un pays sous occupation. Il devrait savoir que ses décisions vont nécessairement faire exploser toutes les mines du nord au sud et engendrer une violence que rien ne pourra contenir. La violence déchaînée n’est pas toujours contrôlable et mettrait nécessairement en danger la situation sécuritaire du pays et ferait capoter les élections.
4- Sans doute a t-il un appui populaire, international peut-être ( bien que pour l’Occident le plus simple serait de nous envoyer les photos satellites dudit 4 août), mais a t-on jamais vu dans l’histoire de l’humanité l’occupé poursuivre en justice l’occupant et obtenir gain de cause ?

5- A t-il bien calculé ses risques? Ne serait-il pas plus sage de maintenir un semblant de stabilité afin de permettre d’aller vers des élections législatives lesquelles ensuite, si on obtenait une majorité de sièges souverainistes, nous permettraient de libérer le pays de la mainmise iranienne?
Son travail s’en trouverait bien facilité…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: