Les faux ou faux self. Sandra Khawam

Les faux , les “as if”, “wannabe” sont partout ,pullulent et polluent notre environnement. Des collègues de travail, amis , conjoints, politiques surtout…beaucoup avancent dans la vie masqués.

On reconnaît le faux-self à sa soumission au regard de l’autre et de ses attentes. C’est le point de départ et le moteur de sa personnalité. Il se soumet à ce qu’il croit deviner du désir de l’autre à son égard. Son être authentique ou le vrai self ,selon Winnicott ,est enfoui.

H. Deutsch met l’accent sur le fait que ces personnalités sont “saines sur le plan intellectuel, qu’elles sont douées et capables de très bien comprendre les problèmes intellectuels et émotionnels”. Cependant, dit-elle, le travail qu’elles produisent, si bon soit-il, est le fait d’une imitation plutôt que d’une activité véritablement créatrice, et leurs relations affectives manquent de réelle chaleur…
quelque chose en eux qui n’inspire pas confiance et manque de profondeur. Tout se joue dans l’apparence : une organisation qui se veut performante, une réussite sociale parfois brillante et une adaptation de surface. À la question “qui est-il ” le faux-self répondrait : l’autre.

Tous ses mécanismes de défense reposent sur la nécessité de ne pas céder à la vérité, au vide qui le hante. Car, en réalité, son enveloppe recouvre tant bien que mal , un vide qui l”angoisse. Le faux self est totalement dans un déni. Il ignore l’état de déchéance interne dans lequel il se trouve. Il est un semblant de vie, mime la vie ,celle des autres ( il s’habille comme les autres, s’achète la même voiture, parle comme tout le monde, mais en réalité n’est qu’une image, un mensonge. Il n’en finit pas de mourir, d’une mort longue mais certaine. Dépendant du regard des autres et donc par peur de déplaire, ce caméléon se plie aux attentes de l’autre et met tout en place pour faire durer le mensonge aussi longtemps que possible.

Mais, il arrive que l’enveloppe, tôt ou tard, face aux exigences de la vie, cède.
Et à ce moment là, bonjour les dégâts.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: