Eux et nous. Sandra Khawam

Selon les études théologiques poussées Hezb, les victoires en chaîne depuis 2006 contre l’Etat hébreu aurait placé le Liban tout en haut du podium de la félicité . Nous devrions nous contenter du bonheur de nager dans un océan d’amour-propre ( karamé) inégalé, qui ferait rougir de honte les pays arabes traitres à la cause palestinienne et collaborateurs des sionistes. Des héros, martyres, se sont sacrifiés pour nous , tandis que nous, peuple ingrat nous lorgnons sans cesse vers notre voisin du sud. Serions-nous devenu un peuple envieux et jaloux ?


Il faut dire que ces voisins, battus à plate couture, semblent se porter à merveille. Quand notre livre pique du nez depuis 2 ans, sa monnaie,elle, atteint son plus haut niveau depuis 25 ans. Rien qu’en 2021 sa valeur a augmenté de 20 %. La notre est en chute libre. Mais on ne va pas être jaloux pour si peu.


Oui mais si leur monnaie grimpe c’est bien parce que cet innomable voisin remporte des succès économiques remarquables dans les domaines de la technologie et de l’énergie, et ce depuis 25 ans. De l’autre côté de la frontière ,en terre hezbo, l’ingéniosité et l’énergie que déploient les barbus pour nous ramener au chauffage au charbon sont tout aussi remarquables. Après tout, le charbon de bois est utilisé depuis la préhistoire pour dessiner et dans l’Antiquité, les charbonniers  savaient qu’il fallait chauffer le bois à une certaine température, pas trop élevée, et en évitant de l’enflammer, pour avoir un charbon de bonne qualité. Et ça nous le savons. 92 incendies comptabilisés en 48 heures ont fait du Liban vert une gigantesque charbonnière. De quoi alimenter les soubiyas dans toutes les chaumières  pendant les longues soirées d’hiver et faire taire la colère du peuple.
Pendant que les va nu-pieds seront occupés à ramasser le charbon et couper du bois sous l’œil morne et glauque du ministre de l’agriculture, leur ministre de la Défense à eux a inauguré lundi dernier le tout premier pavillon national lors de la 17e édition du salon aéronautique de Dubaï avec la participation des entreprises de la défense nationales.
L’aéronautique à la libanaise se résume à des avions israéliens qui survolent notre pays à basse altitude avec menaces de bombardement en guise de représailles au cas où une chèvre ou un berger se seraient égarés dans les hameaux de Chebaa.


100 000 missiles , des milliers de chemises noires , des dizaianes de monologues à l’index levé n’ont toujours pas libéré 1 cm 2 de la Palestine mais vont finir par libérer le Liban des libanais.

Crédit photo : Le pavillon d’Airbus au salon aéronautique de Dubaï, le 14 novembre 2021. Photo GIUSEPPE CACACE / AFP

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: