A ne pas confondre, ’’Vaccin ou no vaccin’’, avec : ‘’To be or not to be’’. Oz Zahran


Selon les recherches, chaque pays doit vacciner 70 pour cent de sa population afin d’atteindre l’immunité communautaire pour arrêter la propagation de la maladie, mais les efforts des gouvernements seuls sont insuffisants, car ils ne peuvent pas se débarrasser de ce virus, et ils ont besoin la solidarité de leur peuple.

Culture de rejet de vaccin
Dès le début des campagnes de vaccination, il y a eu ceux qui ont rejeté ces vaccinations et ont lancé des campagnes sur les réseaux sociaux, les mettant en garde contre eux avec des informations et des rumeurs trompeuses.
Le cas du refus de vaccin n’est pas un phénomène nouveau, car il a des racines historiques à travers les âges. Avec l’émergence de tout nouveau vaccin, les campagnes commencent à le remettre en cause, et son rejet est souvent basé sur des motifs non scientifiques. C’est plutôt un rejet. de tout ce qui est nouveau et inconnu, bien que les premiers à se faire vacciner aient été les chefs d’État et les agents de santé en première ligne.
Certaines personnes sont par nature contre le principe de la vaccination et ils sont nombreux, Ils prétendent que les maladies modernes telles que le diabète, le lupus, les rhumatismes et bien d’autres sont le résultat de vaccinations, comme ils n’étaient pas connus auparavant, et ces personnes ont de nombreux adeptes sur les réseaux sociaux : Les partisans du rejet dominés par la théorie du complot, l’élan médiatique et les fausses idées populaires dans les médias sociaux, où les informations incorrectes abondent, telles que la mort, la paralysie, un changement dans la structure génétique ou des maladies affectant le système nerveux, il y a aussi ceux qui nient la pandémie à sa base et ceux qui soutiennent la théorie du complot avec des objectifs différents, et que «la panique existante est exagérée et le virus ne diffère pas entre lui et le froid saisonnier.

Corona teste le contrat social
Mais la question est de savoir si les lois garantissent la liberté des citoyens de ne pas se faire vacciner, et comment concilier l’exercice du droit du citoyen de ne pas se faire vacciner avec sa responsabilité sociale ?
C’est à cela que répond l’Organisation mondiale de la santé en affirmant qu’il est très difficile de forcer quelqu’un à se faire vacciner, mais chaque pays a sa propre législation et ses propres lois”.
Mais l’individu a une responsabilité devant sa société, comme le disait Jean-Jacques Rousseau dans la théorie du contrat social, que le citoyen a des droits humains qui doivent lui être présentés, et en même temps il porte un ensemble de responsabilités sociales qui il doit assumer pour assurer l’équilibre sociétal.
Le concept de liberté
La liberté est un terme qui existe avec l’existence de l’homme et qui lui est associé, car il fait partie de son être depuis l’antiquité, et au sens général, la liberté signifie la possession par une personne de sa volonté et sa capacité à prendre des décisions sans l’influence forcée ou volontaire d’une autre partie.
Tout au long des temps historiques, la liberté a été associée à la dignité d’une personne ou d’une communauté à obtenir la liberté.
Le fait établi est que la liberté de l’individu prend fin lorsque commence la liberté d’autrui, et quiconque essaie d’ignorer ce fait, les jours suffisent pour prouver l’erreur de sa position et ainsi le dissuader de commettre des actes répréhensibles, il n’y a aucune différence en cela entre un chef tyrannique, ou un gestionnaire arrogant ou un individu qui commet un acte odieux contre la société ou l’un de ses membres, et quand on dit que la liberté de l’individu se termine quand la liberté des autres commence, ceci veut dire qu’on a pas le droit de nuire à sa communauté.
La liberté dans les limites de la discipline est une base pour obtenir des résultats bénéfiques sur le terrain et dans une atmosphère de calme et de stabilité, que ce soit au niveau de l’individu, de la famille ou de la société. La liberté incontrôlée devient l’une des causes les plus importantes de conflits entre les individus, des sociétés et même des États, ce qui ouvre les portes du chaos. Les résultats sont terrifiants.
La stabilité des États n’est pas seulement dans la liberté, mais surtout dans les contrôles pour l’exercice de cette liberté. Et la liberté lorsqu’elle se mêle à des questions intellectuelles ou politiques, le mot démocratie apparaît, et il a aussi des contrôles et des dispositions, et fait son application soit stabilité ou prospérité, soit chaos et conflits s’il est utilisé comme slogan sans contrôle.
L’incrédulité dans la liberté et la démocratie n’a pas tant de défauts que de manque de discipline, d’exploitation et d’erreurs dans son nom.
Tant qu’il existe des contrôles de liberté dans lesquels l’individu et la société se noient en son absence, et pour que cette société ne soit pas comme un État sur terre mais sans frontières, les grands pays lui permettent de s’immiscer dans les affaires des autres pays avec n’importe quelle justification et à tout moment sous les slogans élastiques et gélatineux appelés liberté, démocratie et droits de l’homme.
Les nations, comme les gens, traversent tout leur cycle de vie à travers leur histoire, de l’enfance et de la jeunesse à la vieillesse et à la senescence, mais leur enfance est une naissance politique, leur jeunesse est un développement civilisé et leur vieillesse est une maturation nationale, tandis que leur senescence est un déclin du pouvoir et de la civilité ensemble, qui ne se termine pas par la mort en tant que peuple unique, mais par une nouvelle résurrection, tandis que les individus périssent sans une nouvelle renaissance dans ce monde, les nations restent capables de ressusciter encore et encore dans cycles et épisodes historiques.
Il doit y avoir une liberté qui ouvre la voie à la renaissance et à l’éveil des nations pour leur prospérité, leur progrès et leur développement et non pas à l’anéantissement des valeurs acquises de la sagesse collective .

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: