Une vie après la vie. Sandra Khawam

La livre poursuivra sa dégringolade allègrement dès demain matin. Le temp presse, le règne du blocage n’a plus que quelques mois avant d’atteindre son but :le neuvième cercle de l’enfer.

Bon papa ,qui a déjà de la peine à monologuer, n’a toujours pas compris que personne ne veut de son gendre  , pas même ses alliés. Il n’a aucune légitimité et faire valoir son alliance avec la fifille chérie ne fait que le rendre plus méprisable. Autant notre société traditionnelle pourrait encore accepter les héritiers naturels (quoique de moins en moins) , autant elle désavoue la promotion mariage pour un homme.

Bassil n’a aucune chance d’occuper le fauteuil qu’occupe abusivement déjà son beau-père. C’est un fait.

Devinant intimement la quasi impossibilité de la chose, M. A opte pour la politique de la terre brûlée. Punir les survivants après son départ par la petite,  très petite porte, les empêcher de jouir d’un pays qu’il a laissé en ruines. Que vaudrait le Liban sans lui ou son prolongement narcissique ? Rien à ses yeux.
Une vie est trop courte pour ceux qui se croient immenses.

La politique de la terre brûlée n’est pas nouvelle.  Il s’agit pour un chef de guerre qui constate sa défaite de ne pas laisser l’ennemi profiter de ses biens, moyens de production, infrastructures, bâtiments ou nature environnante et de les rendre inutilisables par l’adversaire. Mais encore faut-il définir qui est l’adversaire dans notre cas bien précis…


Exemple : deuxième guerre mondiale. On se souvient de la terrible question “Paris brûle t-il ?” que le Chancelier Allemand avait posé au gouverneur de Paris, Von Choltitz. Ce dernier avait désobéi au dernier moment malgré tous les pièges mis en place.
Pire, au même moment , toujours depuis son bunker le Führer conscient de sa défaite imminente avait ordonné la destruction de toute l’Allemagne à Albert Speer ( un Allemand qui donne instruction à un autre Allemand de détruire l’Allemagne !) ministre de l’industrie : ponts, monuments, sites stratégiques et historiques, tout devait disparaître.

Parce que tout simplement la Vie ne pouvait continuer sans lui.

Question : se trouverait-il un Speer pour sauver le Liban?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: