Site icon Le Courrier Du Cedre

Pour voir le bout du tunnel, nous devons commencer par le creuser de nos propres mains. Issal Saleh

Le texte (cité plus loin), où Wikileaks divulgue la théorie de Monsieur Aoun concernant le rôle des sunnites au Liban et dans la région, prouve bien que l’alliance avec le Hzbollah et l’Iran n’est pas seulement une alliance opportuniste faite par le CPL pour accéder à des miettes du pouvoir, mais bien une alliance stratégique où est remise en jeu le caractère socio-politique du Liban et explique toutes les orientations prises depuis la signature du traité de dhimmitude au Hzbollah, l’accord de Mar Mikhael.
C’est un traité fait sous la conviction d’une sous-secte maronite, le CPL, que son avenir n’est plus lié à ses forces propres et à son intégration harmonieuse au sein de la « famille communautaire » libanaise, comme cela est le cas depuis un siècle, mais dans l’intégration dans une communauté guerrière au sein d’une nouvelle famille prenant ses racines en Iran.
Ce que Cyrus et Darius n’ont pu obtenir, ce que les sultans ottomans n’ont su conserver, Michel Aoun Ier l’a réussi avec brio : Nous sommes actuellement devenus une province iranienne avec le sous-chef-Wilayet-el-Fakih, Hassan Nasr.allah, comme responsable régional.
Ce fut un long travail de patience et de crimes entrepris par le Hzbollah depuis 1982-83, qui, à force non seulement de crimes politiques mais aussi de crimes économiques, est arrivé à changer le visage du Liban et sa relation avec le monde arabe et occidental.
L’accord de Mar Mikhael est le feu vert donné par Aoun à Nasr.allah pour commencer à entreprendre l’isolement du Liban du monde arabe.
Nasr.allah, contre toute logique économique ou de stratégie migratoire (400.000 Libanais travaillent dans les pays du Golf) a alors commencé son entreprise de destruction des liens d’avec le monde arabe et d’intégration dans le nouveau système iranien.
Ensuite les hôpitaux, les universités, les banques, les secteurs énergétiques, le secteur hôtelier et touristique….tout y est passé. Tout ce qui faisait la force du Liban a été siphonné par les ventouses parasitaires iraniennes.

Et avec cela les Aounistes et les Iranistes voudraient qu’après Aoun Ier, l’on élise Bassil IIème pour reprendre le flambeau de l’intégration iranienne.
Ils ont l’arrogance de vouloir asseoir Bassil sur le trône pour gouverner un pays détruit par le parti de Bassil.
Et leurs discours électoraux s’adressent à des inconscients qui claquent des mains devant les foutaises des chefs du CPL ou les mensonges grossiers et sans imagination des chefs du Hzbollah.

Et après cela, après quarante années de défaites, il y a encore des Libanais qui disent qu’ils accepteraient n’importe quelle soumission supplémentaire si cela devait éviter une hypothétique guerre civile.
Le Hzbollah s’en donne à cœur joie car il a compris qu’en nous menaçant de guerre civile à chaque occasion, même mineure, il nous garderait dans la crainte de nous défendre.
Et l’on voit les membres victorieux et arrogants du bureau politique du Hzbollah faire des déclarations du style :
— Si vous voulez de l’électricité 24/24, vous aurez la guerre civile.
— Si vous voulez la paix, vous aurez la guerre civile.
— Si vous voulez le Liban neutre, libre et indépendant, vous aurez la guerre civile.
Si vous touchez à mes armes, ou à mon réseau de télécommunications ou à ma domination sur le port ou l’aéroport, alors vous aurez la guerre civile.
— Si vous voulez la vérité sur l’explosion du 4 août, vous aurez la guerre civile…..
….ect…

Tous les incultes ou ratés ou terroristes du Hezbollah, ayant percé au Liban dans la violence et le mensonge, les Mohamad Raad, les Naïm Kassem, les Hassan Fadlallah, les Moussawi….ont cru à la justice des armes et des voitures piégées et se donnent à fond sur les tribunes de la banlieue sud ou de Baalbek ou encore de Tyr-Nabatiyé en dénonciateurs des « traîtres » et en exterminateurs des « gens des ambassades » ou des sionistes liés à Tel-Aviv.

Et nous avons eu des mini guerres civiles, la soumission, la ruine et le chaos.
Même Churchill aurait été surpris.

Ne pouvant confisquer seuls les armes du Hzbollah, ne pouvant entraîner les instances internationales à appliquer leurs résolutions 1559, 1701 et 1680, ne pouvant convaincre la base de masse chiite du Hzbollah que ce dernier les amène irrémédiablement à leur perte à travers la perte de notre pays à tous, ne pouvant obtenir dans un « délai raisonnable » la majorité des deux tiers au Parlement pour pouvoir efficacement procéder aux changements constitutionnels nécessaires pour réouvrir la voie naturelle de la neutralité et de l’indépendance de notre pays car les armes du Hzbollah ne le permettraient pas, il ne nous laisseront pas d’autre choix que celui de nous libérer de leurs armes dans les régions qui accepteront de se mobiliser, avec l’appui de l’armée lorsque celle-ci aura compris que le Hzbollah l’entraîne elle aussi à sa perte, pour retrouver notre liberté confisquée, nos biens volés et notre justice bafouée.
——————————————————————-
Voici un extrait du texte de Ziad Itani-pour Asass Media (Lu chez Le Courier du Cèdre)

” Les sunnites sont des animaux, ce sont des etrangers sans racines qui aiment l’argent et extremistes” avait dit Michel Aoun président de la République Libanaise en faisant allusion à la communaute sunnite. Wikileeks a divulgué ces propos au cours d’un entretien entre l’ancien ambassadeur americain Jeffrey Feltman et l’ancien ministre de la justice Mr Charles Rizk. Au cours de cet entretien Mr Rizk mentionne avoir eu ,au cours du mois d’août 2007, une discussion à caractère assez raciste de la part de M. Aoun concernant la communaute sunnite. M .Aoun avait spécifié que l’alliance maronite/chiite était le seul rempart contre le danger sunnite en ajoutant que les pourparlers USA/Iran garantissaient la sécurité chiites/chrétiens, l’entente avec les Alaouites étant une soupape de sécurité pour le Liban face au danger sunnite et que la syrie ne devait pas tomber aux mains des sunnites car cela sonnerait le glas des chrétiens dans toute la region.
Une question s’impose à ce sujet: pourquoi cette haine morbide de M. Aoun à l’encontre des sunnites? la question n’a rien de rébarbatif ou confessionnel mais vise à comprendre pourquoi ce rejet de la communauté sunnite, elle qui est fondatrice de l’Etat libanais au même titre que la communauté chrétienne… »

Exit mobile version